Espaces verts

VERS LE ZERO PHYTO

La loi va l’exiger dès le premier janvier 2017 : l’utilisation de pesticides sera interdite dans les espaces publics !

Même si notre commune n’utilise plus aucun désherbant, excepté dans le cimetière, nous souhaitons aujourd’hui atteindre définitivement le « zéro phyto ». C’est pourquoi nous avons démarré notre « Plan communal d’Amélioration des Pratiques Phytosanitaires et Horticoles », une étude financée par l’Agence de l’eau. Cette étude vise à nous accompagner pour nous passer définitivement de pesticides, mais aussi pour poursuivre la mise en place d’espaces verts économes en eau.

L’arrêt total des désherbants chimiques implique un changement nécessaire dans les pratiques d’entretien de nos services, et une vision nouvelle vis-à-vis de l’herbe. La présence de plantes sauvages ne signifie pas que la commune est devenue  sale, ou mal entretenue, bien au contraire. Les services chargés de l’entretien des espaces continueront de s’appliquer à mettre en œuvre des moyens doux pour gérer cette végétation spontanée, avec un résultat visuel de qualité.

Certes, ces méthodes de gestion de l’herbe peuvent parfois être plus contraignantes, mais elles permettent avant tout de protéger la santé de tous, petits et grands. Elles protègent également bien évidemment notre environnement.

Nos agents vont donc utiliser plusieurs techniques, comme la tonte ou l’arrachage manuel, et plusieurs types de matériels, pour l’entretien  de tous les espaces de la commune. Et le cimetière en fait partie !

Sur ce lieu sensible qu’est notre cimetière, une autre piste de réflexion est également en cours : celle de l’embellir, de manière à le rendre plus ‘vert’. Plutôt que d’arracher l’herbe dans certaines allées, ne serait-il pas mieux au contraire de rendre ces allées enherbées ?

La présence du végétal et de la nature donnera ‘vie’ à notre cimetière, sans pourtant nuire au recueillement, et au respect de ce lieu sensible, bien au contraire !

Enfin, même si la loi prévoit que pour les particuliers, l’interdiction d’utiliser les pesticides aura lieu à partir du 1er janvier 2019, nous comptons sur votre compréhension, et votre implication, pour que notre commune soit belle et gérée au naturel !


DÉBROUSAILLEMENT

Comme d'autres départements du pourtour méditerranéen, le Gard est particulièrement exposé au risque incendie. Chaque année 25 000 hectares sont détruits dans toute la France, dont 80% dans le Sud-est. Garrigues, forêts, arboretum, espèces protégées, faune, flore constituent un patrimoine irremplaçable qui peut disparaître en quelques heures.
Au-dela de ces pertes environnementales, le feu peut entrainer des drames humains, parfois mortels ou handicapants à vie et la destruction de biens personnels ou collectifs.

La vigilance permet de les éviter
 

Télécharger la brochure Débroussaillement - Les bonnes pratiques

 

 

Attention ! Ambroisie

Les premiers pieds de l’Ambroisie, plante opportuniste à haut pouvoir allergisant, ont été détectés depuis quelques années dans le lit du Gardon à la hauteur d’Anduze. Entre-temps nous avons fait tout arracher, mais reste quand même le risque que nous n’ayons pas trouvé toutes les plantes.
Pour chaque renseignement contactez le site de la préfecture ou signalez les plantes à la mairie.

ATTENTION de ne pas les toucher en temps de pollinisation.
Pour plus de renseignements :
Aller sur le site de la Préfecture du Gard: http://www.ambroisie.info/docs/Arrete_Ambroisie_DDASS_30.pdf et le site suivant:http://www.ars.languedocroussillon.sante.fr/Ambroisie-et-allergies.117689.0.html