Le centre historique

La Place Couverte, mérite toute l’attention d’un centre historique de village.
Le stationnement y est totalement interdit, à part les livraisons et la dépose des riverains. Les nombreux bacs à fleurs sont tous équipés de l’arrosage automatique.

De nombreuses façades nécessitent d’être refaites (enduit, rejointoiement de pierres, badigeon). Afin d’inciter les propriétaires à entreprendre les travaux d’entretien et de restauration, la municipalité a mis en place un dispositif de subvention.

L’axe principal du flux des touristes qui visitent le centre d’Anduze part du Plan de Brie pour remonter la rue Droite jusqu’à la Place Couverte et redescend ensuite par la rue Neuve pour retrouver le Plan; et inversement. Il est très difficile de faire monter les visiteurs vers les hauts d’Anduze.
Cet axe incontournable pourrait être agrandi à partir de la place Couverte.

Grâce à l’installation de nouveaux commerçants à l’entrée de la rue Notarié, celle-ci attire beaucoup plus le regard bien qu’elle soit en partie masquée par la fontaine Pagode. Son pavage récent est un atout supplémentaire à son charme et incite le promeneur à la remonter.

Ce promeneur, une fois en haut de la rue, a le choix d’aller vers la place de la République ou éventuellement tourner à gauche dans la rue Gréfeuille.

Touristiquement, c’est une rue sous-exploitée alors qu’elle possède beaucoup de cachet avec ses immeubles du XVIème et XVIIIème siècles. Le tout agrémenté d’un Passage Couvert magnifique qui a besoin de façon urgente d’être rénové à tous les niveaux. Un pavage de la chaussée du même ordre que celui de la rue Notarié ajouterait à son intérêt.

La sortie de ce passage donne sur la petite rue Enclos-Blaise qui ne serait pas sans charme lorsque la partie qui donne sur l’escalier menant au boulevard Jean Jaurèsaura été aménagée.

La rue Bouquerie, une des plus étroites et anciennes ruelles d’Anduze, reliant la rue Enclos-Blaise à la Place Couverte, possède quelques vieilles portes et façades dignes d’intérêt, sans parler de l’insolite génoise d’un vieil immeuble décoré de quatre têtes peintes. Le tout a évidemment besoin d’être restauré et sa chaussée pavée. Quelques artisans et commerçants se sont installés relativement récemment dans cet environnement étroit, donnant un peu de vie à ce quartier ancien en période touristique.